Accueil Non classé La Chine contre le Covid

La Chine contre le Covid

Commentaires fermés
0
17

Le président chinois Xi Jinping a déclaré dans un discours publié samedi soir par les médias d’Etat qu’il avait pris des mesures en coulisses au tout début de l’épidémie de COVID-19.
Dans le discours prononcé le 3 février mais détaillé pour la première fois samedi, M. Xi a déclaré avoir donné des instructions aux responsables sur la lutte contre l’épidémie dès le 7 janvier. La divulgation est intervenue après que les dirigeants chinois ont été critiqués pour leur réaction lente et discrète au COVID -19 maladie causée par le nouveau coronavirus.
Ce n’est que fin janvier que les autorités ont informé le public de son potentiel de propagation.
L’indignation suscitée par la mort d’un jeune médecin et porteur de virus, Li Wenliang, qui a été réprimandé par la police locale pour avoir tenté d’avertir les gens de la maladie, a précédé un remaniement des dirigeants du Parti communiste dans la province du Hubei, où l’épidémie est centrée.
La nouvelle du discours de Xi est intervenue alors que la Commission nationale de la santé du pays a annoncé que le nombre de nouveaux cas, 2 009, était en baisse par rapport au pic de plus de 15 000 jeudi. Le nombre a chuté pendant trois jours consécutifs.
Un total de 68 500 cas confirmés et 1 665 décès ont été signalés samedi. La commission a rapporté que 9 419 personnes se sont rétablies après avoir contracté le virus. – Associated Press et Dennis Romero
Une Américaine de 83 ans, qui avait été passager d’un bateau de croisière qui a accosté au Cambodge, a été testée positive pour le nouveau coronavirus après son arrivée en Malaisie, ont annoncé samedi les autorités sanitaires.
Vendredi, la femme américaine s’est rendue en Malaisie depuis le Cambodge avec 144 autres personnes, a indiqué le ministère malaisien de la Santé dans un communiqué. Le mari de la femme avait un résultat négatif, a-t-il déclaré.
Laissez nos nouvelles répondre à votre boîte de réception. Les nouvelles et les histoires qui comptent, livrées le matin en semaine.
S’inscrire
Le MS Westerdam, exploité par le groupe Carnival Corp. Holland America Inc., a accosté jeudi dans le port cambodgien de Sihanoukville après avoir été évité par cinq pays craignant que les passagers ne soient porteurs du virus.
Le Westerdam, transportant 1 455 passagers et 802 membres d’équipage, a passé deux semaines en mer.
Les passagers ont été testés régulièrement à bord et le Cambodge en a également testé 20 une fois le navire amarré. Aucun n’a révélé le nouveau coronavirus. – Reuters
Un Chinois de 80 ans est décédé d’une maladie liée au coronavirus en France – la première personne à le faire en dehors de l’Asie.
La ministre française de la Santé, Agnes Buzyn, a déclaré que cette femme de 80 ans venait de la province chinoise du Hubei, où la maladie, officiellement connue sous le nom de COVID-19, serait originaire.
Buzyn a indiqué qu’il était arrivé en France le 16 janvier et avait été placé en isolement neuf jours plus tard à l’hôpital Bichat de Paris, où il était étroitement surveillé.
Sa fille est également infectée bien que son état de santé ne soit pas considéré comme grave, a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle était soignée dans le même hôpital. – Nancy Ing
Les autorités de Pékin ont ordonné aux résidents rentrant chez eux de voyager, de se placer en quarantaine volontaire pendant 14 jours, dans le but de contenir le virus.
La directive d’auto-isolement émise vendredi par le Bureau de prévention et de contrôle de Pékin est intervenue alors que le nombre de morts en Chine continentale suite à l’épidémie a dépassé les 1 500.
Il a déclaré que ceux qui refusent d’accepter les nouvelles mesures de prévention, seront tenus responsables conformément à la loi. »- Eric Baculinao
Des passagers américains mis en quarantaine à bord du bateau de croisière Diamond Princess au Japon, où des dizaines de personnes ayant été testées positives pour le nouveau coronavirus, doivent être évacués dimanche, selon un e-mail qui leur a été envoyé par l’ambassade américaine à Tokyo.
« L’avion arrivera au Japon le 16 février au soir », a indiqué l’e-mail. « Les bus vous déplaceront, vous et vos effets personnels, du navire à l’avion. »
Il a déclaré qu’ils « subiraient un dépistage des symptômes et nous travaillons avec nos partenaires japonais pour garantir que tous les passagers symptomatiques reçoivent les soins requis au Japon s’ils ne peuvent pas embarquer sur le vol ».
Vendredi, 218 des 771 passagers et membres d’équipage testés étaient positifs pour le virus, également appelé COVID-19, ont indiqué les autorités. Au moins 32 étaient américains.
- Dennis Romero
Vendredi, le comté de San Diego a déclaré une urgence de santé publique alors que les évacués américains de Wuhan, en Chine, l’épicentre de l’épidémie de coronavirus, ont été mis en quarantaine à la Marine Corps Air Station Miramar dans la ville de San Diego.
La base a reçu deux vols d’évacués de Wuhan la semaine dernière. Deux des voyageurs ont été testés positifs pour le virus et ont été décrits respectivement comme «se portant bien» et «juste» par la PDG de UC San Diego Health Patty Maysent. Cinq autres évacués de Wuhan ont été décrits comme faisant l’objet d’une enquête. Tous les sept se trouvaient dans les établissements de santé de l’UC San Diego, ont déclaré des responsables de l’université lors d’une conférence de presse vendredi.
En outre, deux personnes interceptées à la frontière américano-mexicaine étaient « des sujets d’enquête possibles » en raison de leurs antécédents de voyage, a déclaré le Dr Eric McDonald de la Diego County Health and Human Services Agency. Ils étaient sous la garde de l’Immigration and Customs Enforcement des États-Unis, a-t-il déclaré.
Les responsables du comté ont souligné que l’urgence, qui faisait suite à une déclaration similaire du comté de Santa Clara dans la région de la baie, ne signifiait pas une augmentation des chances de contracter le virus. Ils ont déclaré que cela permettait au gouvernement local d’exploiter plus facilement les ressources nécessaires. – Dennis Romero
Le premier cas de coronavirus sur le continent africain a été confirmé vendredi par le ministère égyptien de la Santé. La personne touchée est un étranger qui a été placé en isolement dans un hôpital, a-t-il précisé dans un communiqué.
Il a ajouté qu’il avait immédiatement informé l’Organisation mondiale de la santé et pris toutes les mesures préventives nécessaires.
Tous ceux qui sont entrés en contact avec la personne seront mis en quarantaine chez eux pendant 14 jours, a déclaré le Dr Khaled Mujahid, du ministère égyptien de la Santé, dans le communiqué. Le bâtiment où la personne séjournait a été stérilisé », a-t-il déclaré.
Le ministère de la santé n’a pas donné la nationalité de la personne affectée ni aucun autre détail. – Charlene Gubash et Reuters

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lachroniquedepaulm
Charger d'autres écrits dans Non classé
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

L’avenir du vin est bio

Une fois que vous commencez à vous sentir en sécurité de prendre une bouteille dans le bar…